Nasty, faits et méfaits. Exposition rétrospective 1988–2023

Titre:

Description :

Nasty, faits et méfaits. Exposition rétrospective 1988–2023

(Jus­qu’au 28 jan­vier 2024)

Le maître du graf­fi­ti fran­çais Nas­ty est à l’honneur jusqu’à la fin jan­vier chez Fluc­tuart. L’artiste né en 1975 débute sa pra­tique artis­tique à 13 ans dans les rues de la capi­tale. Sa marque de fabrique : des cou­leurs vives et des lettres simples, « nour­ries par son inté­rêt pour la cal­li­gra­phie ». L’artiste se dis­tingue aus­si par le choix de ses sup­ports : céra­mique dans le métro, plaques émaillées ou bombes de pein­tures usagées.

Il devient membre en 1990 du groupe Artistes en cavale (AEC), ce qui le pro­pulse rapi­de­ment sur le mar­ché de l’art inter­na­tio­nal. Depuis, il enchaîne les solo show et les group show : en 2009, dans le cadre de l’exposition Tag au Grand Palais ; en 2014, à Hong Kong et Shan­ghai ; et très récem­ment pour l’exposition Capitale(s), 60 ans d’art urbain, à l’hôtel de ville de Paris, qui a ren­con­tré un franc succès.

Pour cette rétros­pec­tive, le com­mis­saire de l’exposition Gau­tier Bischoff a fouillé les archives (fan­zines, vête­ments, pho­tos…) pour pré­sen­ter au public les petits et grands évè­ne­ments qui ont conduit l’artiste vers cette pra­tique pic­tu­rale. C’est en 1995 que Gau­tier Bischoff et Nas­ty se ren­contrent sur cette même pas­sion du graf­fi­ti. Les deux com­pères publie­ront ain­si plu­sieurs ouvrages.

Pas­sion­né par les archives, Gau­tier Bischoff a fon­dé le Centre natio­nal des archives numé­riques de l’art urbain en 2022. « Mon obses­sion pour l’archivage du graf­fi­ti pari­sien le concerne for­cé­ment [Nas­ty] et je suis content de m’associer à lui aujourd’hui, pour vous pré­sen­ter cette rétros­pec­tive haute en couleur. »

À Noël 1987, Nas­ty reçoit de la part de sa mère le livre Sub­way Art, de Mar­tha Cooper et Hen­ry Chal­fant. Un moment fon­da­teur qui l’incitera à des­si­ner ses pre­mières œuvres sur toutes sortes d’objets. En déam­bu­lant dans les rues pari­siennes, il découvre les œuvres de toute une géné­ra­tion nais­sante de tagueurs à Paris, de Sta­lin­grad à Cam­po-For­mio, en pas­sant par Alé­sia et la Petite Ceinture.

À tra­vers cette rétros­pec­tive, entrez dans les archives d’un des plus grands graf­feurs fran­çais, dont les reliques de l’adolescence par­le­ront cer­tai­ne­ment à toute cette génération.
Nas­ty a convié pour l’occasion confrères et consœurs à créer ensemble une fresque « qui incar­ne­ra le par­tage humain intrin­sèque à cette sous-culture en deve­nir ».

Mai­der Darricau

Fluc­tuart
2, port du Gros-Caillou
75007 Paris
https://fluctuart.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


À pro­pos

Depuis 1932, Urba­nisme est le creu­set d’une réflexion per­ma­nente et de dis­cus­sions fécondes sur les enjeux sociaux, cultu­rels, ter­ri­to­riaux de la pro­duc­tion urbaine. La revue a tra­ver­sé les époques en réaf­fir­mant constam­ment l’originalité de sa ligne édi­to­riale et la qua­li­té de ses conte­nus, par le dia­logue entre cher­cheurs, opé­ra­teurs et déci­deurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00


News­let­ter

Infor­ma­tions légales
Pour rece­voir nos news­let­ters. Confor­mé­ment à l’ar­ticle 27 de la loi du 6 jan­vier 1978 et du règle­ment (UE) 2016/679 du Par­le­ment euro­péen et du Conseil du 27 avril 2016, vous dis­po­sez d’un droit d’ac­cès, de rec­ti­fi­ca­tions et d’op­po­si­tion, en nous contac­tant. Pour toutes infor­ma­tions, vous pou­vez accé­der à la poli­tique de pro­tec­tion des don­nées.


Menus