Voyage au cœur de la mobilité

Titre:

Description :

Voyage au cœur de la mobilité

Thier­ry Mallet
Le Cherche midi, 2022, 192 pages, 20 euros

Pré­sident depuis 2016 du groupe Trans­dev, opé­ra­teur inter­na­tio­nal de trans­ports ter­restres (bus, tram­ways et trains, essen­tiel­le­ment) qui regroupe plus de 80 000 col­la­bo­ra­teurs dans dix-huit pays dans le monde, Thier­ry Mal­let s’essaye à l’exercice du livre-témoi­gnage, en s’adressant à un large public, afin de lui faire com­prendre les enjeux des mobi­li­tés pour la tran­si­tion éco­lo­gique en cours. Son essai illus­tré Voyage au cœur de la mobi­li­té consti­tue ain­si un plai­doyer pour les inno­va­tions en matière de mobi­li­tés, en pro­po­sant des exemples déve­lop­pés par son entre­prise, opé­ra­teur mul­ti­mo­dal bien connu des déci­deurs poli­tiques locaux et nationaux.

À tra­vers des cha­pitres courts et faciles à lire – ce qui n’est peut-être pas la pente natu­relle de l’ingénieur des Ponts et Chaus­sées, poly­tech­ni­cien et diplô­mé du MIT –, Thier­ry Mal­let part d’une réflexion expli­quant l’importance des trans­ports et des mobi­li­tés dans l’urbanisme et l’aménagement des ter­ri­toires, ciblant de manière clas­sique l’usage de la voi­ture indi­vi­duelle – ou « auto­so­lisme » – comme étant à la fois un piège et une contrainte. Déve­lop­pant la révo­lu­tion de la réduc­tion des dis­tances et des temps, par le biais de la « ville du quart d’heure », il explique les tra­jec­toires sociales et ter­ri­to­riales dif­fé­rentes des régions connec­tées ou non aux grands axes et aux flux mon­dia­li­sés, en ajou­tant à sa pro­blé­ma­tique l’enjeu de la réponse au chan­ge­ment cli­ma­tique comme « course de fond » des poli­tiques locales et natio­nales de mobilités.

Dans une deuxième par­tie plus concrète, le diri­geant de l’opérateur de trans­ports détaille les solu­tions pro­po­sées par son entre­prise : les inno­va­tions dans les tram­ways (en France comme à l’étranger), le renou­veau des trains de « des­serte fine du ter­ri­toire » appa­ru en Alle­magne depuis un quart de siècle et que l’ouverture à la concur­rence per­met, selon le PDG de Trans­dev, de déve­lop­per (depuis la loi pour un nou­veau pacte fer­ro­viaire de 2018), sans oublier les trans­ports publics urbains par câble (à l’exemple de Bogotá, en Colom­bie), les par­kings-relais, le vélo (indi­vi­duel ou par­ta­gé), le véhi­cule auto­nome élec­trique, ou encore l’hydrogène et le bio­gaz comme inno­va­tions pro­met­teuses pour les bus et cars de demain… Une plon­gée dans la révo­lu­tion actuelle des mobi­li­tés, illus­trée par de nom­breux exemples fran­çais ou étran­gers, entre nou­veaux usages, mul­ti­mo­da­li­té et tran­si­tion écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


À pro­pos

Depuis 1932, Urba­nisme est le creu­set d’une réflexion per­ma­nente et de dis­cus­sions fécondes sur les enjeux sociaux, cultu­rels, ter­ri­to­riaux de la pro­duc­tion urbaine. La revue a tra­ver­sé les époques en réaf­fir­mant constam­ment l’originalité de sa ligne édi­to­riale et la qua­li­té de ses conte­nus, par le dia­logue entre cher­cheurs, opé­ra­teurs et déci­deurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00