En ville avec nos morts

La crise du Covid a soulevé le besoin des métropoles de repenser leurs stratégies funéraires. L’exemple bordelais illustre bien les défis et les actions possibles.

 

L’épidémie de Covid-19 se tra­duit par un volume inédit de décès qui met les col­lec­ti­vi­tés locales en dif­fi­cul­té dans leur ges­tion des équi­pe­ments funé­raires en termes de places dis­po­nibles dans les cime­tières comme de capa­ci­té de cré­ma­tion. À cela s’ajoute une souf­france des familles endeuillées en rai­son des condi­tions res­tric­tives impo­sées dans l’organisation des obsèques telles que la rapi­di­té des enter­re­ments et le faible nombre de per­sonnes auto­ri­sées à par­ti­ci­per aux dif­fé­rents rites.

Bien avant cette épi­dé­mie, les com­munes des métro­poles fran­çaises en situa­tion de crois­sance démo­gra­phique étaient déjà confron­tées à plu­sieurs défis dans l’organisation des ser­vices publics funé­raires. De manière géné­rale, la ques­tion funé­raire n’est pas inté­grée aux sché­mas de déve­lop­pe­ment et de pla­ni­fi­ca­tion urbaine. Elle reste un sujet essen­tiel­le­ment com­mu­nal, alors que les par­cours de vie se réa­lisent a mini­ma à l’échelle des métro­poles et des aires urbaines. À la demande de la Direc­tion de la haute qua­li­té de vie de Bor­deaux Métro­pole, l’Agence d’urbanisme Bor­deaux Aqui­taine vient de sor­tir un rap­port qui inter­roge les dis­po­ni­bi­li­tés des cime­tières locaux au regard des pro­jec­tions de mortalité1. Ce rap­port pose éga­le­ment la ques­tion de la ges­tion et de l’organisation des com­pé­tences funé­raires comme de la place que nous vou­lons don­ner à la mort dans nos villes. Il fait actuel­le­ment l’objet d’un débat sur la pos­si­bi­li­té de mettre en place une véri­table stra­té­gie funé­raire métro­po­li­taine. Les enjeux comme les pistes d’action évo­quées sont sans nul doute à par­ta­ger avec l’ensemble des métro­poles françaises.

Cinq familles de défis sont identifiables…

Pho­to : Ber­lin © Dimi­tri Boutleux

Lire la suite dans le numéro 422 de la revue urbanisme

Commandez le numéro

 

Par­ta­ger l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


À pro­pos

Depuis 1932, Urba­nisme est le creu­set d’une réflexion per­ma­nente et de dis­cus­sions fécondes sur les enjeux sociaux, cultu­rels, ter­ri­to­riaux de la pro­duc­tion urbaine. La revue a tra­ver­sé les époques en réaf­fir­mant constam­ment l’originalité de sa ligne édi­to­riale et la qua­li­té de ses conte­nus, par le dia­logue entre cher­cheurs, opé­ra­teurs et déci­deurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00

Par­ta­ger l’article