Numéro spécial « Cours d’école Oasis »

Paris doit se pré­pa­rer à vivre durant les pro­chaines décen­nies une hausse de sa tem­pé­ra­ture qui annonce des étés plus chauds et des cani­cules plus intenses et plus fré­quentes. Or, Paris, capi­tale la plus dense d’Europe, manque cruel­le­ment d’espaces de proxi­mi­té rafraî­chis et acces­sibles. Dans ce contexte, le vaste maillage pari­sien des 656 écoles (mater­nelles et élé­men­taires) et 114 col­lèges offre une for­mi­dable oppor­tu­ni­té en termes d’espace. 

Au sein de ces éta­blis­se­ments, les cours de récréa­tion repré­sentent près de 75 hec­tares de sur­face, asphal­tée et imper­méable, qui par­ti­cipent lar­ge­ment au phé­no­mène d’îlot de cha­leur urbain. Majo­ri­tai­re­ment fer­més en dehors du temps sco­laire et péri­sco­laire, ces espaces peuvent non seule­ment appor­ter des réponses aux défis cli­ma­tiques, mais aus­si sociaux. Au-delà des béné­fices envi­ron­ne­men­taux, réflé­chir à un meilleur amé­na­ge­ment per­met de répondre aux besoins fon­da­men­taux des enfants en les recon­nec­tant à la nature.

C’est face à ce constat que le pro­jet Oasis a vu le jour. Por­té par la volon­té de créer une démarche inno­vante et citoyenne, il pré­voit à terme la trans­for­ma­tion de la tota­li­té des cours de récréa­tion pari­siennes en îlots de fraî­cheur au cœur des quar­tiers. De l’expérimentation de 2017, limi­tée à trois cours d’école, le pro­jet Oasis s’est vu démul­ti­plié depuis, notam­ment grâce au sou­tien de l’Union euro­péenne et son Fonds euro­péen de déve­lop­pe­ment régio­nal (Feder) obte­nu par la Ville de Paris en 2018.

Dans ce cadre, dix pre­mières cours tests ont été réa­li­sées, entre 2019 et 2020, dans une démarche de cocon­cep­tion réunis­sant les élèves et les équipes péda­go­giques des éta­blis­se­ments concer­nés ain­si que les ser­vices de la Ville et des experts exté­rieurs variés. Exem­plaires tant sur le plan envi­ron­ne­men­tal que pour le bien-être des enfants, ces pro­jets pilotes ont ins­pi­ré par la suite la trans­for­ma­tion de nom­breuses autres cours pari­siennes. 

Ce numé­ro spé­cial de la revue Urba­nisme, réa­li­sé main dans la main avec le Conseil archi­tec­ture urba­nisme et envi­ron­ne­ment de Paris (CAUE 75), retrace l’ensemble de leur créa­tion, de la concep­tion à la réa­li­sa­tion, sans oublier les éva­lua­tions menées ou res­tant à mener pour mieux mesu­rer leur impact sur le bien-être des enfants, des équipes péda­go­giques et des rive­rains.  

Aujourd’hui, on dénombre dans la capi­tale plus de 100 cours renou­ve­lées et végé­ta­li­sées. Ailleurs en France et en Europe, des pro­jets simi­laires com­mencent aus­si à voir le jour, la démarche Oasis est loin d’être terminée.

Cré­dit pho­to : Théo Méni­vard 

Pour ache­ter le numé­ro 

Pour ache­ter la ver­sion numérique

 

Par­ta­ger l’article

À pro­pos

Depuis 1932, Urba­nisme est le creu­set d’une réflexion per­ma­nente et de dis­cus­sions fécondes sur les enjeux sociaux, cultu­rels, ter­ri­to­riaux de la pro­duc­tion urbaine. La revue a tra­ver­sé les époques en réaf­fir­mant constam­ment l’originalité de sa ligne édi­to­riale et la qua­li­té de ses conte­nus, par le dia­logue entre cher­cheurs, opé­ra­teurs et déci­deurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00

Par­ta­ger l’article