Coopération pour la reconstruction d’un quartier du grand Beyrouth

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Ville de Bourj Hammoud coopèrent pour la reconstruction d’un quartier du Grand Beyrouth.

 

Impac­tée par l’explosion du 4 août 2020, la Ville s’est enga­gée dans un pro­jet de recons­truc­tion. Trois idées fortes struc­turent la démarche des élus locaux : un besoin de cohé­rence pour dépas­ser les inter­ven­tions au coup par coup ; la néces­si­té d’un pro­jet glo­bal pour relan­cer l’offre rési­den­tielle, l’économie locale et ima­gi­ner les solu­tions éco­lo­giques de demain ; enfin, l’impératif d’associer les acteurs et les citoyens.

Une équipe a en charge la concep­tion et la conduite glo­bale du pro­jet, coor­don­née par l’Avitem en asso­cia­tion avec deux consul­tants spé­cia­li­sés, Amine Benais­sa et Bru­no Marot, et deux acteurs uni­ver­si­taires – l’Université liba­naise et l’Université amé­ri­caine de Bey­routh. Au tra­vers de ce pro­jet, pré­vu de mi-2021 à début 2022, l’enjeu est bien de trans­for­mer la fabrique ter­ri­to­riale liba­naise par des démarches locales, assez struc­tu­rées pour être reproductibles.

Antoine Lou­bière

Pho­to : Bâti­ment typique à Bourj Ham­moud, quar­tier armé­nien © Shutterstock

 

Abonnez-vous à la revue urbanisme en version numérique
Par­ta­ger l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


À pro­pos

Depuis 1932, Urba­nisme est le creu­set d’une réflexion per­ma­nente et de dis­cus­sions fécondes sur les enjeux sociaux, cultu­rels, ter­ri­to­riaux de la pro­duc­tion urbaine. La revue a tra­ver­sé les époques en réaf­fir­mant constam­ment l’originalité de sa ligne édi­to­riale et la qua­li­té de ses conte­nus, par le dia­logue entre cher­cheurs, opé­ra­teurs et déci­deurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00

Par­ta­ger l’article