Livrer les urbains
Two couriers working together to deliver parcels and boxes outside a warehouse door

Les flux de livraisons en ville se multiplient et se transforment sous l’effet de l’explosion du commerce en ligne. Selon l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), les livraisons du dernier kilomètre représentent plus de 50 % des mouvements de marchandises dans la métropole et dans Paris. La logistique urbaine est désormais considérée pour ce qu’elle est : une fonction indispensable au fonctionnement des villes et une source considérable de nuisances en tout genre (congestion urbaine, pollutions, bruit…). Le défi climatique rend urgente la prise de décisions. Mais comment agir ?

Prenons l’exemple de la Métropole du Grand Paris. Le 23 mai 2019 se tenait un point d’étape sur les travaux des comités opérationnels mis en place dans le cadre du Pacte pour une logistique métropolitaine. La démarche consiste à réunir l’ensemble des acteurs de la filière sous le pilotage d’élus du Grand Paris pour optimiser des livraisons ; faciliter la transition des flottes vers des véhicules à faibles émissions ; mieux intégrer les fonctions logistiques dans l’urbanisme et les projets d’aménagement ; enfin, associer les consommateurs à la mise en place de solutions responsables. Des projets démonstrateurs doivent déboucher sur des actions concrètes. « Nous nous heurtons à des difficultés importantes, reconnaît Patrick Ollier, président de la MGP. Les élus ont essayé de régler le problème depuis des décennies et ils n’ont pas réussi. La gouvernance partagée au sein de la Métropole du Grand Paris permet un dialogue tous azimuts et va peut-être nous permettre d’aboutir à des décisions. » Même si l’approche des élections municipales ne facilite pas l’avancée des chantiers, la tonalité est au volontarisme : « Il faut prendre le taureau par les cornes. Mais on ne peut pas agir seul. » 

Il ne suffit pas de signer des conventions, des chartes ou des engagements pour régler la question. Il faut faire en sorte que ceux qui travaillent sur leur PLUI intègrent la livraison du dernier kilomètre.

Patrick Braouezec, président de Plaine Commune et vice-président de la Métropole du Grand Paris

L’urbanisme est concerné à un autre chef. « La logistique urbaine passe à une logique de marché », souligne Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris. « Le moment est stratégique : nous pouvons maîtriser, ou pas, notre destinée en matière de qualité de desserte des marchandises. » Pour les aménageurs et les collectivités locales, la question économique est cruciale : la logistique urbaine va-t-elle pouvoir payer des charges foncières ? La hausse des loyers permet de développer ces activités, à condition de positionner les sites de logistique urbaine dès le début des opérations d’aménagement pour assurer la péréquation nécessaire à leur émergence. À condition aussi de viser un objectif environnemental. « Des hubs de logistique urbaine permettent de minimiser les flux à l’échelle d’un quartier, d’une ville ou d’une métropole », rappelle le directeur général de Sogaris. Du coup, les entrepôts en ville sortent de l’image désespérante du bâtiment plat le long des axes routiers. « On sait développer des opérations complexes, avec une qualité urbaine et architecturale. »

Ce débat éclaire l’importance prise par la logistique dans la fabrication de la ville durable. Notre dossier, réalisé avec quelques-uns des meilleurs spécialistes du domaine, s’attache à dessiner le paysage mondial de la logistique urbaine, à faire le point sur les interventions des villes européennes et leurs limites, à proposer des analyses de ces flux, de la « dualisation » des activités logistiques ou des effets du e-commerce. Puisque le secteur est propice aux innovations, celles-ci méritent un panorama complet, en regardant aussi du côté du fluvial. Sans oublier les « hyper lieux » de la logistique urbaine, qui prennent corps à travers de nouvelles pratiques, à Buenos Aires comme à Paris. C’est l’occasion d’introduire pour la première fois une bande dessinée dans Urbanisme, plus exactement une recherche graphique sur les figures devenues familières des livreurs à vélo, ces nouveaux soutiers de la logistique urbaine. 

Jean-Michel Mestres, rédacteur en chef adjoint

Photo : © Alistair Berg/GettyImages

 

Commandez le numéro en version numérique
Abonnez-vous à la version numérique
 
Partager l'article

À propos

Depuis 1932, Urbanisme est le creuset d’une réflexion permanente et de discussions fécondes sur les enjeux sociaux, culturels, territoriaux de la production urbaine. La revue a traversé les époques en réaffirmant constamment l’originalité de sa ligne éditoriale et la qualité de ses contenus, par le dialogue entre chercheurs, opérateurs et décideurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00

Partager l'article
Abonnez-vous !

Découvrez nos offres d'abonnement papier ou numérique.