Patrick Jarry : « Pour une action forte en faveur du développement urbain »

patrick-jarry
Le nouveau président de la Fédération des Entreprises publiques locales (FedEpl), Patrick Jarry, est maire de Nanterre, conseiller départemental des Hauts-de-Seine et président de la Société d’économie mixte de Nanterre (Semna).

 

Les Entreprises publiques locales (EPL) ont développé ces dernières années leurs interventions pour revitaliser les territoires, en particulier dans les centres de villes petites et moyennes. Comment cette action, qui rejoint celle de l’Anah, notamment dans « Action cœur de ville », s’est-elle déployée ?
Par la diversification des EPL existantes, par la création de nouvelles EPL ou de filiales ?

Patrick Jarry/ Les élus locaux sont intervenus très tôt sur les centres anciens, comme à Rennes, Bordeaux ou dans l’agglomération d’Angers. Dans ces villes, la relation avec l’Anah est donc très ancienne.
De nombreuses EPL affichaient donc déjà les compétences et 90 % des villes du programme « Action cœur de ville » ont à proximité une EPL d’aménagement ou d’immobilier en mesure d’intervenir directement ou bien de développer une réponse sur-mesure.
C’est la particularité des EPL : leur très grande souplesse pour intervenir en « couteau suisse » en fonction des besoins des élus.
Sur certains territoires, des nouvelles EPL ont été créées pour des besoins spécifiques, principalement des SEM patrimoniales pour du portage immobilier, mais aussi des EPL avec un rôle fort pour redonner de l’attractivité au centre, une intervention décisive sur l’acquisition-amélioration de commerces en rez-de-chaussée comme à Calais ou de gestion de halles de marchés comme à Pau.

 

Comment analysez-vous l’impact de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques et sociales sur le logement des Français ? Le plan de relance annoncé en septembre 2020 par le gouvernement vous paraît-il aller dans le bon sens ?

Patrick Jarry/ L’impact de la crise du Covid est pour l’heure difficile à déterminer sur le marché immobilier. Le plan de relance apporte quelques éléments de réponse (fonds Friches, fonds de restructuration des locaux d’activités), même si nous regrettons qu’il n’y ait qu’une somme relativement faible allouée au renouvellement urbain et à la sobriété foncière.
Il s’agit d’une première reconnaissance de cette problématique, mais les besoins sont immenses, sur l’ensemble des champs du renouvellement urbain : centres anciens, attractivité et mise en tourisme des sites remarquables, quartiers prioritaires de la ville, friches commerciales, friches industrielles polluées, etc.

Nous plaidons pour une action forte en faveur du renouvellement urbain qui puisse prendre en compte tous ces enjeux avec une fiscalité à repenser, en fonction des besoins identifiés avant tout par les élus locaux. Mais les mesures du plan de relance ciblent davantage la rénovation énergétique du bâtiment (7 milliards d’euros pour les bâtiments publics, l’habitat privé et le logement social) que le thème de l’amélioration de la qualité de vie via des projets urbains complexes, garantissant la mixité sociale et fonctionnelle, des équipements publics de proximité, des faibles distances entre domicile et travail, l’accès à la nature en ville, etc.

 

Comment concevez-vous l’évolution du partenariat entre la Fédération des EPL et l’Anah ?

Patrick Jarry/ À ce jour, nous n’avons pas de partenariat formalisé, mais nous avançons main dans la main.
Ainsi, l’Anah a récemment modifié son règlement pour ouvrir aux EPL la possibilité de porter de nouveaux dispositifs de rénovation d’habitat privé à l’immeuble (la Vente d’immeuble à rénover et le Dispositif d’intervention immobilière et foncière).
C’était une demande de longue date de la part de la Fédération des EPL.
C’est une première avancée pour reconnaître l’intervention à l’immeuble et un jour peut-être à l’îlot. Plus efficaces, ces restructurations complexes d’îlots dégradés permettent de refaire la ville sur elle-même, d’éviter le saupoudrage des aides publiques sans réel effet sur l’image d’un quartier.

Propos recueillis par Antoine Loubière

Patrick Jarry a été élu à l’occasion du congrès des EPL organisé à Angers (14 et 15 octobre 2020). Il a succédé à Jean-Marie Sermier, député du Jura.

 

Photo : Patrick Jarry © D. R.

 

Anah
Commandez le hors-série réalisé en partenariat avec l’Anah :
50 ans de politiques d’amélioration de l’habitat, et après ?
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


À propos

Depuis 1932, Urbanisme est le creuset d’une réflexion permanente et de discussions fécondes sur les enjeux sociaux, culturels, territoriaux de la production urbaine. La revue a traversé les époques en réaffirmant constamment l’originalité de sa ligne éditoriale et la qualité de ses contenus, par le dialogue entre chercheurs, opérateurs et décideurs, avec des regards pluriels.


CONTACT

01 45 45 45 00

Partager l'article
Abonnez-vous !

Découvrez nos offres d'abonnement papier ou numérique.